La CFDT à La Poste: Salaires NAO : Négociation Annuelle Obligatoire

Salaires NAO : Négociation Annuelle Obligatoire

Des premières propositions insuffisantes !
En proposant dès l’entrée de la négociation 1.5%...d’augmentation de la valeurdu point pour les classes I et II, puis 1.6% le 2 décembre, La Poste n’anticipe même pas les prévisions les plus "optimistes" qui projettent une inflation, en 2012, aux alentours de 1.8%.

Voilà la dernière proposition de La Poste concernant l’augmentation générale des ACC 12 à ACC 23
- +0.6 au 1er avril 2012 soit 45.86€
- +0.7 au 1er septembre 2012 soit 46.18€
- +0.3 au 1er décembre 2012 soit 46.32€
Soit 1.6%

Pour la CFDT, ç’est pas assez !!!!
L’augmentation du prix de l’essence pour aller bosser, du gaz pour se chauffer ou des pâtes quotidiennes ; c’est du vécu, du connu. Ça vous vide le porte monnaie plus vite que La Poste ne le remplit.

Cette seule poussée des prix de l'énergie et de l’alimentation laminera en 2012 le pouvoir d’achat des salaires les plus bas si elle n’est pas anticipée dans une négociation salariale … responsable.

La Poste doit intégrer, maintenant, cette perspective inflationniste dans ses propositions.

La clause de revoyure, qui permet aux signataires d’un accord de se retrouver pour en ajuster le contenu, ne doit être activée qu’en cas de dérapage imprévisible.

Si, par exemple, un beau matin, la BCE (Banque Centrale Européenne) décidait de laisser filer l’inflation histoire de régler une partie de la fameuse dette. Alors là oui ! Il faudrait se revoir et vite fait !

A propos du GVT (le Glissement Vieillesse Technicité)
Pour faire simple, le GVT (Personnel des classes I et II) c’est les augmentations que vous obtenez grâce à votre ancienneté et/ou grâce à une promotion.

La Poste ajoute à l’augmentation générale ces 2 effets (ancienneté/promo) pour évaluer globalement de combien a été le gain moyen par agent pour l’année considérée.

En 2011, l’effet ancienneté a été de 0.57% et de 0.44% pour l’effet promotion.

L’effet promotion 2012 sera moindre !

A l’Enseigne ou aux SF, la CFDT sait ce quelle a signé comme accords, elle sait donc qu’il y aura de la promotion pour les guichetiers ou pour le personnel des SF.

Mais au Courrier, dans la mesure où les promotions Facteur d’Avenir ne sont plus qu’un vieux souvenir, il est certain que La Poste va faire de sérieuses économies.

C’est pourquoi la CFDT demande que ce qui ne sera pas donné au titre de l’effet promotion, soit donné au titre de l’augmentation générale (estimation entre 0.15% et 0.20%).

Un calendrier détendu qui donne l’illusion d’une vraie négociation
Ces négociations devraient aboutir, si tant est qu’elles aboutissent, vers le 20 janvier 2012 soit 1 mois au delà du calendrier prévisionnel.

Il s’agit là d’un grand classique. Ne pas se voir reprocher d’avoir bâclé la chose.
Pour la CFDT le temps ne fait rien à l’affaire, La Poste s’est d’ores et déjà fixée sa règle d’Or.

C’est dans ce contexte et avec ces éléments que La CFDT
va donc continuer de "négocier" le mieux possible,
en vous informant le plus possible.

 Fonctionnaires :
Le point d’indice encore gelé en 2012, c’est intolérable !
La CFDT interpelle La Poste et demande l’ouverture, cette année, d’une négociation qui porterait sur :
- Une revalorisation du complément Poste
- Une rénovation complète des grilles indiciaires (allongement, nouveau bornage, indices terminaux attractifs)
- L’application de la réforme de la catégorie B à La Poste
- La prise en charge de la journée de carence que vient d’instituer le gouvernement.

Fin de non recevoir de La Poste qui estime (dixit) que la CFDT a déjà beaucoup obtenu avec le Contrat Santé fonctionnaire.

 Une augmentation du SMIC au 1er décembre 2011 de 2.1% :
La Poste dit : « Même pas peur ! »
Certes La Poste n’aura pas à faire bouger ses minima sauf que maintenant des milliers de postier(e)s sont à un pouième du SMIC.

Cette négociation doit être l’occasion de rétablir un écart sigificatif avec le Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance, il en va de la responsabilité sociale d’une entreprise dont les résultats sont encore bons pour ne pas dire très bons.

Il faut que nos dirigeants se souviennent que dans une entreprise de main d’œuvre comme La Poste c’est le travail du personnel qui permet des bons résultats !



CFDT